La gestion des risques, une nécessité dans votre entreprise ?

En période de crise, on peut légitimement se poser la question suivante : Est-ce que mon entreprise est préparée à cette menace ? Avons-nous mis en place les bonnes mesures pour identifier et maîtriser ces risques ?

La gestion des risques est un outil de management puissant : à condition qu’elle soit structurée et utilisée à bon escient. Ce n’est que dans ce contexte qu’elle apportera une plus-value impactante à votre organisation.

La norme ISO 9001 : 2015, spécifique aux exigences relatives au système de management de la qualité dans un organisme, pose déjà de bonnes bases. En effet, sa version 2015 oblige à la mise en place d’une gestion des risques et des opportunités en incitant à leur identification ainsi qu’à la mise en place de plans d’actions à mettre en œuvre pour les maîtriser.

La gestion des risques est le processus qui permet d'identifier et d'évaluer les risques en vue d'élaborer un plan visant à minimiser et à maîtriser ces risques et leurs conséquences potentielles pour une entreprise. Les risques représentent une probabilité de perte ou de dommage.

Aucune entreprise n'est en mesure d'éviter systématiquement tous les risques, et tous les risques n'auront pas forcément une issue négative. Les entreprises doivent évaluer le rapport bénéfice/risque d'un événement et définir le niveau de risque acceptable.

La gestion des risques s’effectue en différentes étapes 

  1. Identification des risques : identifiez et décrivez les risques. Il peut s'agir de risques financiers, de risques pour l'exploitation (par exemple pour la chaîne logistique), de risques liés aux projets, à l'activité et au marché, entre autres. Les risques identifiés doivent être consignés dans un registre des risques ou documentés dans un autre format.
  2. Analyse des risques : déterminez la probabilité d'occurrence d'un risque grâce à l'analyse des facteurs et la documentation de ses conséquences potentielles.
  3. Évaluation des risques : déterminez l'importance d'un risque grâce aux audits internes et aux analyses de risques. Vous devrez également définir le niveau de risque acceptable ainsi que les éléments à traiter en priorité.
  4. Limitation des risques : une fois le niveau de priorité et l'importance des risques déterminés, vous pouvez établir une stratégie de réponse qui vise à minimiser ou à maîtriser ces risques.
  5. Surveillance des risques : les risques doivent être suivis en permanence afin de garantir l'efficacité des plans de limitation et d'être alerté lorsqu'un risque devient une menace plus importante.

L’analyse de risque comme outil de management

Tenir à jour régulièrement et méthodiquement son analyse de risque permettra aux décideurs de disposer d’un outil de management efficace pour soutenir des décisions ou orientations futures de leur organisation.

Vous souhaitez en savoir plus sur la norme ISO9001 et son apport au sein de votre organisation ?

Découvrez notre plateforme E-Learning et sa formation ISO 9001

Retour au blog